All for Joomla All for Webmasters
Recrutement Expert...

Recrutement Expert...

Dans le cadre du partenariat ONU Femmes/ALVF, un recrutement d'un Expert en Autonomisation Economique et Cohésion Sociale du projet est lancé.

APPEL A CANDIDATURE POUR RECRUTEMENT EXPERT EN AUTONOMISATION ECONOMIQUE ET COHESION SOCIALE

I. Information sur le Poste

Titre du poste:

Expert(e) en Autonomisation Economique Et Cohésion Sociale

Date de début de contrat : 

1er AVRIL 2016, suivant disponibilité du financement

Lieu d’affectation:

 

-          MORA (Kourgui, Djamakia, Mora), Nombre de personne : 01

-          MOKOLO (Mokolo, Zamay, Koza), Nombre de personne : 01

-          KOUSSERI (Kousseri), Nombre de personne : 01

-          MINAWAO (camp des réfugiés nigérians), Nombre de personne : 01

-          MAROUA, Nombre de personne : 01

Durée:

-          11 mois

II. Contexte organisationnel

Dans le cadre du partenariat ONU Femmes/ALVF, l’Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes, ALVF recherche des experts en économie et cohésion sociale pour l’exécution « La lutte contre l'extrémisme à travers une prise en charge adéquate aux femmes et aux filles anciennes otages de Boko Haram et de leurs communautés hôtes dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun ».

III. Responsabilités et tâches spécifiques

Sous la supervision générale du Coordinateur du projet, l’expert en autonomisation économique et cohésion sociale, contribue substantiellement à l’accroissement de l'autonomisation économique des femmes dans les zones d'installation de réfugiés, des déplacés internes et dans les communautés d'accueil des zones cibles pour renforcer la résilience dans le contexte humanitaire.
L’Expert dotera les femmes et les membres de leur famille de compétences et de ressources pour mener des activités génératrices de revenus afin de restaurer ou créer des moyens de subsistance vers l'autosuffisance, sous forme de formation, de démarrage et d'appui technique. Il/elle va rendre les communautés inclusives, résilientes et plus fortes et développer leurs capacités afin qu’elles soient au centre de la paix et de la sécurité. Il/elle travaillera avec les réfugiés, les PDI et les populations de la communauté d'accueil pour promouvoir la cohésion sociale entre ceux-ci d’une part et les encourager à mener des activités économiques productives et organiser des ateliers de formation en faveur des hommes et femmes, des garçons et filles.

De manière plus spécifique, il/elle sera chargé(e) :

1.     Planification, mise en œuvre et suivi-évaluation du Projet 

·         Réaliser l’analyse situationnelle pour l’identification des besoins et des bénéficiaires (individuels ou de groupe) en microprojets/Activités génératrice de revenus pour la réinsertion socio-économique des groupes cibles du projet dans les zones  d'intervention ;

·         Analyser le contexte socio-économique et le niveau de cohésion sociale et de sécurité dans les zones d’intervention et produire régulièrement des rapports ;

·         Etablir une cartographie des coopératives, des associations, des groupements féminins, des entreprises dans les zones d’intervention par filière d’activité socio-économique ;

·         Appuyer l’élaboration, le suivi technique et financier du Plan de travail (PTA) des initiatives ALVF en s’assurant de la conformité avec les budgets approuvés, les indicateurs de performance et le niveau de réalisation visé ;

·         Appuyer le suivi et  l'évaluation finale du projet par l’élaboration d’un chronogramme de suivi des activités initiées ;

·         Collecter toutes les données nécessaires auprès des partenaires  pour l’élaboration des rapports mensuels et trimestriels de mise en œuvre du projet ;

·         Faire le suivi et l’évaluation des activités des bénéficiaires au quotidien.

2.     Renforcement des capacités en matière de réinsertion socio-économique et de cohésion sociale

·         Développer le contenu/des modules de la formation professionnelle des bénéficiaires,

·         Renforcer les capacités des bénéficiaires,

·         Renforcer les capacités fonctionnelles des associations/groupements dans sa zone d’intervention

·         Développer les partenariats avec les parties prenantes pour la conduite des activités d’intérêt commun entre les réfugiées, les IDPs et les communautés hôtes pour la cohésion sociale et le retour à la sécurité;

·         Mettre en place les comités des femmes médiatrices pour la gestion pacifique des conflits et la cohésion sociale dans les zones d’intervention du projet, 

·         Renforcer les capacités des personnes ressources identifiées ou des relais communautaires pour la réussite du projet.

3. Plaidoyer, partenariat et mobilisation des ressources :

·         Etablir des partenariats avec des structures techniques nationales pour (i) le montage des projets (ii) la réalisation des formations des bénéficiaires en comptabilité simplifiée, gestion coopérative, technique commerciale, technique culturale, vie associative et épargne, (iii) le suivi post-formation, (iv) l’entreprenariat et leadership féminin, (v) agro-business ;

·          Appuyer techniquement les bénéficiaires pour la mise en place d'un mécanisme de pérennisation des activités d'autonomisation économique des femmes réfugiées et celles des communautés hôtes ainsi que des rescapées de Boko Haram et des survivantes de VBG/Viols ;

4. Communication et gestion des connaissances

·         Contribuer à la rédaction des articles sur les expériences de terrain : bonnes pratiques, leçons apprises à soumettre pour la publication

·         Contribuer à la génération, la documentation et l’utilisation des connaissances (leçons apprises et bonnes pratiques) issues de la mise en œuvre des interventions en matière d'insertion socio-économique des bénéficiaires, de cohésion sociale et de prise de mesure pour le retour à la sécurité.

IV. Compétences professionnelles:

  • Capacité de travailler sous pression et faire face aux situations stressantes;
  • Motivé, honnête, responsable et ponctuel;
  • Respecté les procédures et les principes humanitaires;
  • Capacité de communiquer et de travailler dans un milieu multiculturel;
  • Capacité à travailler à la fois indépendamment et dans le cadre d'une équipe;
  • Capacité de gérer le personnel;
  • Capacité de gérer les conflits;
  • Maitrise des outils informatiques (Microsoft Word, Excel et logiciel base de données…) ;

V. Qualifications demandées

Formation:

  • Avoir au minimum un diplôme de niveau Bac + 3 en Economie, en Agronomie, en Science Sociale avec une forte expérience dans les activités d’appui économique, agro-business, entreprenariat, création d’entreprise et cohésion sociale;
  • Le diplôme de Licence dans les domaines précités est acceptable.

Expériences:

  • Compétences avérées et pratiques d’au moins 4 ans dans les AGR, agro-business, entreprenariat, cohésion sociale avec des couches sociales vulnérables et maîtrise des techniques d’animation communautaire;
  • Les candidats titulaires d’une Licence devront présenter une expérience professionnelle pertinente d’au moins 5 ans ;
  • Connaissance approfondie des questions sur le genre et droits de le la femme;
  • Excellente communication écrite en anglais et en français.

Langue:

  • Maîtrise du Français et de l’Anglais requis. La connaissance de la Haussa, Arabe Choa, Mandara ou Fulfuldé est un atout. Capacité de communiquer en langues locales.

 Autre :

  • Capacité à voyager vers les villages reculés des sites de l’intervention.

VI. Dépôt du dossier de candidature

Les dossiers de candidatures (CV, lettre de motivation, diplôme(s)) doivent parvenir, sous pli fermé, avec la mention « Expert(e) en autonomisation économique et cohésion sociale», au plus tard le 30 MARS 2017 au bureau, dans les locaux du ALVF MAROUA.

NB : Mentionnez la zone pour laquelle vous postulez dans la lettre de motivation et sur l’enveloppe. Les candidatures féminines sont vivement encouragées. Une liste de réserve sera constituée en vue de pouvoir des postes éventuellement vacants dans le futur

 

Read 54 times

Recherche

Dernières annonces