All for Joomla All for Webmasters
EXTREME NORD: Les « brigades de dénonciation », outillées par l'Alvf.

EXTREME NORD: Les « brigades de dénonciation », outillées par l'Alvf.

Les violences faites aux filles et les mariages précoces résistent encore dans la région de l’Extrême Nord. Bien que réduit, le phénomène se porte encore mieux dans certaines localités.

Malgré l’effort, les mécanismes mis sur pieds par les différentes associations en charge de lutte contre le mariage précoce et forcé, le fléau reste encore perceptible dans les villages et campagnes de la région de l’Extrême Nord. C’est la raison pour laquelle, consciente du phénomène et du défi à relever, l’Association de Lutte contre les Violences faites aux Femmes (ALVF), antenne de l’Extrême-Nord a réuni les acteurs du terrain pour les former. Ceci sur plusieurs modules. Les 15 membres des organisations de la société civile ont appris l’utilisation des réseaux sociaux, la mise en ligne de l’image vidéo et orale à travers les blogs et You tube. L’objectif étant de renforcer les capacités et les moyens en communication des associations de défense des victimes/survivantes des violences faites aux filles. En plus, produire 96 films sur les violences sexuelles, sexistes basées sur le genre. Que chaque participant(e) soit capable d’améliorer son projet par une meilleure identification des témoins pour la réalisation des films en fonction des thématiques à traiter.

Il faut rappeler que ces mauvaises pratiques qui jusque-là résistent ; quoi qu’on dise sont favorisées par le silence, la non dénonciation ainsi que la non implication de manière directe du pouvoir public. Notons aussi que dans la région de l’Extrême Nord plus particulièrement, ces phénomènes sont accentués par les incursions répétées de Boko haram dans certaines localités frontalières avec le Nigeria. Et contribue à la déstabilisation des populations. Étant entendu les femmes et les filles sont les cibles de boko haram. Toute chose qui fait en sorte que les femmes ont peur d’envoyer leurs filles à l’école, dans les espaces publics de peur qu’elles ne soient enlevés.

Cette formation permettra d’intensifier l’intervention des actions de l’ALVF avec les « brigades de dénonciation » dans les localités fortement impliquées et en milieu scolaire entre autres. Un milieu dans lequel se trouvent les filles bénéficiaires des actions du projet.

ALVF-Extrême Nord Cameroun

 

 

Read 103 times

Recherche

Dernières annonces